[seinen] 3-Gatsu no Lion

SangatsuNoLion

Informations sur le titre :

Titre original : 3月のライオン - 3-Gatsu no Lion
Mangaka : UMINO Chica
Editeur original : Hakusensha
Prépublié dans : Young Animal
Année : 2008
Nombre de volumes : 8 (en cours)
Genre : Seinen - Vie quotidienne

Titre : 3 Gatsu no Lion ~ March Comes in Like a Lion
Scantrad US : Be With You Scans & Feu SCX-Scans
Scantrad FR : School Rumble Fantrad

Résumé :

Kiriyama Rei a 17 ans et il est joueur professionnel de shogi. Il y excelle d'ailleurs mais à part cela, il n'a rien. Rei (zéro en japonais) n'a ni famille ni amis et il ne va pas à l'école. Sa seule connaissance est Akari, une jeune femme du voisinage qui élève seule ses deux petites soeurs, Momo et Hinata.

Avis :

Si je devais vous donner une seule raison pour laquelle vous devez, selon moi, lire 3gatsu no lion, c’est à cause de son auteur, l’admirable, l’unique Chica Umino. Je sais, je sais, il y a un certain nombre de mangakas dont j’ai dit beaucoup de bien dans cette rubrique. Forcément, elle ne s'appelle pas « coups de cœur » pour rien. Mais Chica Umino occupe une place spéciale dans mon cœur. Sa série Honey & Clover (à lire absolument si ce n’est pas déjà fait), m’a énormément marquée. Donc forcément, 3gatsu no lion avait de fortes chances de me plaire.
Ce que j’apprécie chez Chica Umino, c’est qu’elle n’a pas son pareil pour donner à ses histoires un ton doux-amer. Les contraires s’y mêlent en permanence. Elle va donner une atmosphère mélancolique à une scène d’introspection, puis enchaîner avec un gag. Et à l'inverse, tout en amusant le lecteur, son humour un peu grinçant vient apporter aux scènes joyeuses et comiques de la vie quotidienne un ton légèrement dissonant. Ainsi, certaines de ses scènes sont tellement poignantes que même si son histoire était insignifiante, ce serait quand même une réussite. Evidemment, elle n’est pas la seule mangaka à utiliser ces procédés mais rares sont ceux qui parviennent à le faire avec une telle finesse. Ce n’est pas un hasard si Chica Umino et Ai Yazawa  sont mes mangakas fétiches.
Par ailleurs, ses personnages ont (évidemment) des personnalités riches et nuancées. Ils se dévoilent au fur et à mesure et l’histoire semble avancer d’elle-même. Il est difficile de présenter cette série car elle ne possède pas de pitch pouvant être résumé en quelques lignes. Elle ne présente pas d’emblée un point d’arrivée évident. On a juste le point de départ. C’est l’histoire de Rei Kiriyama, 17 ans, joueur professionnel de shogi, garçon solitaire et torturé. Alors forcément, au début, ça ne semble pas bien intéressant, même quand on est fan de l’auteur. Mais au fur et à mesure que l’histoire progresse, on découvre peu à peu le cœur, l’esprit de ce garçon au début impénétrable. C’est comme une plongée dans son cerveau en fait. Et petit à petit sont introduits des personnages secondaires savoureux, comme seule Chica Umino en a le secret. Alors on se surprend à ne plus lâcher la série, à en redemander.
C’est une série qui est légèrement plus difficile d’accès que les shôjos dont je parle ici en général, qui demande plus de concentration que Honey & Clover par exemple mais si on fait l’effort de se plonger dedans, on se verra récompensé.

Fiche rédigée par Caro

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir