[shôjo] Six Half

SixHalf

Informations sur le titre :

Titre original : シックスハーフ - Six Half
Mangaka : IKETANI Rikako
Editeur original : Shueisha
Prépublié dans : Cookie
Année : 2009
Nombre de volumes : 7 (en cours)
Genre : Shôjo - Drame, Romance, Vie Scolaire, Tranche-de-vie

Titre : Six Half
Scantrad US : JShoujo Scans
Scantrad FR : Projet arrêté chez Kokoro no manga à la demande de la Shueisha

Résumé :

Kikukawa Shiori reprend conscience après un accident de moto, seulement pour découvrir qu'elle a perdu la mémoire ! Elle a beau essayer, elle ne se souvient ni du garçon au look de "yankee" qui prétend être son copain, ni de son gentil grand frère très mignon et encore moins de sa petite soeur froide et introvertie.
Lorsqu'elle retourne à l'école, elle entend les gens parler d'elle... Et ce qu'ils disent n'est pas flatteur. D'après leurs dires, avant son accident, elle était une fille horrible. Etait-elle vraiment comme ils le prétendent ? Et retrouvera-t-elle jamais la mémoire ?

[Traduction de celui de JShoujo Scans.]

Avis :

Pourquoi lire Six Half ? Parce que bon, chacun ses goûts, mais moi, les dessins ne m'attirent pas du tout, mais alors vraiment pas du tout. Je les trouve franchement laids ou du moins, les trouvais, avant d'être complètement séduite par l'histoire. S'il faut lire Six Half donc, c'est parce que le scénario est dément ! Il est vrai que le pitch est tout simple. Ce n'est certes pas vu et revu des dizaines de fois mais ça ne casse pas trois pattes à un canard non plus. Seulement, Iketani Rikako sait raconter une histoire. Je vous assure. De toutes ses séries que j'ai lues, même les plus mal dessinées, il n'y en a pas une sur laquelle je n'ai pas accroché à mort. Il faut certes surmonter la répulsion que peuvent inspirer les dessins, mais une fois lancée, on ne lâche plus le livre (ou l'écran). Effet garanti.
Donc voilà. L'intérêt de la série, c'est qu'elle est très bien racontée. Le suspense est bien dosé, de manière à maintenir l'intérêt du lecteur constant sans pour autant procurer une impression de vide et d'artificialité au bout d'un certain temps, comme ça peut être le cas avec les shônens (chez moi en tout cas) par exemple. Car la psychologie des personnages est fouillée, ils sont profonds, humains et attachants, avec leurs forces et leurs failles. 
De plus, le style des dessins a beau être particulier, c'est un style justement. Ce ne sont pas les dessins maladroits des débutants. Ils sont reconnaissables, bien proportionnés, la mise en page est efficace. Et du coup, une fois qu'on est rentrés dans l'histoire, on s'y fait, on en vient même à les apprécier.
Ceci étant dit, je ne suis pas certaine que Six Half m'intéressera jusqu'au bout parce que j'avais adoré le début Lollipop, la série précédente d'Iketani Rikako mais ai décroché sur la fin (cf forum). Le succès d'une série tient à pas grand chose après tout mais je pense cependant que celle-ci mérite la lecture. Et puis, elle est prépubliée dans le magazine Cookie, ce qui est pour moi un gage de qualité.

Fiche rédigée par Caro

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir