[shôjo] A.D Angel Doubt

AngelDoubt

Informations sur le titre :

Titre original : A・D - 天使の嘘 - A.D - Tenshi no Uso
Mangaka : Aki
Editeur original : Libre Shuppan
Prépublié dans : Kurofune Zero
Année : 2008
Nombre de volumes : 2 (en cours)
Genre : Shôjo - Psychologique, Tranche-de-vie, Historique

Titre français : A.D Angel Doubt
Editeur français : Tonkam
Nombre de volumes : 2 (en cours)
Prix public : 7.99 €

Résumé :

Le quatrième fils de la prestigieuse famille Caluanthes est tristement célèbre. Appelé "oiseau de paradis" par dérision, Force porte des tenues tapageuses, dépense sans compter et a transformé le tour du monde qu'on l'avait envoyé faire pour parfaire son éducation en une tournée des restaurants gastronomiques. Son comportement lui attire le mépris du reste de la haute bourgeoisie, à la seule exception de Eiri Lawrence, qui trouve Force et son entourage plus intriguants que ridicules et qui est l'exact opposé de Force. Bienvenue dans dans les plus hautes strates de la société, où le mensonge et la vérité, l'obscurité et la lumière s'entrelacent.

Avis :

Ce que j'aime bien dans Tenshi no Uso, comme dans toutes les autres séries d'Aki d'ailleurs, c'est qu'elle se focalise sur l'étude des personnages. L'enjeu de la série, c'est de découvrir peu à peu leur personnalité, toujours plus complexe qu'elle ne le semble a priori. Alors évidemment, pour accrocher le lecteur, la mangaka sort les bonnes grosses ficelles. Qui dit "étude psychologique" dit découverte des peurs, des faiblesses, des désirs cachés des personnages, intrigue qui se focalise sur l'évolution de leurs relations, une pincée d'humour pour dynamiser l'ensemble et quelques mystères ici et là pour rajouter du suspense. De plus, dans le premier volume, la mangaka a du mal à trouver son rythme et semble partir dans plusieurs directions à la fois de manière un peu irréfléchie. Sans compter que sur le plan graphique, le trait est certes délicat, agréable et assez reconnaissable, mais il ne s'éloigne pas vraiment des standards du genre et possède ses limites. J'ai en effet beau adorer l'atmosphère qu'Aki instaure dans ses dessins, ceux-ci manquent quand même de variété.
Décrit comme ça, Tenshi no Uso semble être la version shôjo de Goyô et la comparaison n'est pas à son avantage. Mais chez Aki, et particulièrement dans Tenshi no Uso, tout est une question d'atmosphère. Tout semble tranquille en apparence : les personnages sont sereins, il ne se passe pas grand chose. Mais au fur et à mesure qu'on progresse dans la série, on découvre qu'il n'en est rien. Et comme la mangaka exprime les émotions que ressentent les personnages avec une grande subtilité, cette plongée est particulièrement fascinante.

Fiche rédigée par Caro

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir