[josei] Chihayafuru

  • Imprimer
Chihayafuru

Informations sur le titre :

Titre original : ちはやふる - Chihayafuru
Mangaka : SUETSUGU Yuki
Editeur original : Kôdansha
Prépublié dans : Be Love
Année : 2008
Nombre de volumes : 21 (en cours)
Genre : Josei - Tranche-de-vie, Romance
Note : A remporté le 2ème Taisho Manga Award et le 35ème Kodansha Manga Award dans la catégorie Meilleur Shôjo.

Titre français : Chihayafuru
Editeur français : Pika
Nombre de volumes : 3 (en cours)
Prix public : 7.50 €

Résumé :

L’unique rêve de Chihaya était de voir sa grande sœur devenir le mannequin le plus célèbre du Japon. Tout cela changea le jour où un garçon discret et réservé, nommé Arata et nouvellement arrivé dans son école, lui expliqua qu’un rêve, c’est quelque chose que l'on tente de réaliser soi-même.
Arata était passionné de Hyakunin Isshu, un jeu de cartes traditionnel japonais, et le pratiquait en compétition. Chihaya se prit à son tour de passion pour le jeu le jour où elle dû le remplacer au cours d’une partie. Elle décida alors de devenir la meilleure joueuse de Karuta du monde.

Avis :

Chihayafuru aborde un thème classique dans les shônens, mais traité ici de manière différente, puisque c’est un josei. Il vise donc un public féminin plus âgé et est ainsi plutôt centré sur la psychologie des personnages, leurs relations et leur évolution que sur l’idée de performance. L’histoire est bien construite et est servie par des graphismes superbes.
Je sais que mon commentaire est très court mais je conseille cependant vivement la lecture de cette série. Avant de débuter la lecture du premier chapitre, j’étais plutôt réticente, genre « Mouais, un manga sur un jeu de cartes, après le go, le shogi, et que sais-je encore… De mieux en mieux… ». Et je ne lui ai laissé une chance que parce que je trouvais la couverture magnifique. Mais cette série est vraiment très bien. Personnellement, j’ai accroché dès les premières pages et si elle est licenciée, je n’hésiterai pas à l’acheter malgré sa relative longueur, ce qui est rare chez moi !

La série a été licenciée peu après la publication de cet article sur le site de LD.

Fiche rédigée par Caro